Lausanne: Vente aux esclaves d’Africains pour culpabiliser « les Blancs racistes » (Vidéo)

lausanne

Cela s'est déroulé le 25 novembre 2017.

Bien évidemment, ces "artistes" n'oseraient jamais faire leur petit cinéma en Algérie, au Maroc ou en Libye. Il convient de culpabiliser les Blancs alors qu'ils n'ont rien à voir avec l'esclavagisme dont les Maghrébins sont responsables.

 

 

Pire, "nous nous déculpabiliserions en versant de l'argent aux instances humanitaires". Même si nous leur offrons des milliards et que nous les accueillons, leur donnons un avenir, ce n'est pas encore assez. Ce n'est jamais assez!

Pendant ce temps, leurs amis musulmans se fichent éperdument de la situation, ne se remettent aucunement en question, ne montrent aucun remord et ne versent pas le moindre centime pour palier à cette situation. Tout va bien.

Il faut dire qu'aider en cela par la gauche qui nous accuse systématiquement de tout, ces guignols peuvent encore continuer longtemps leur comédie, bien au chaud dans cette Europe qui les a accueillis.

30 commentaires

  1. Posté par pan le

    tiens c est quoi ce panneau paiens derrière

  2. Posté par Hexgradior le

    Oh j’en ai les larmes aux yeux.
    Mea culpa. Mea maxima culpa.
    Je vais me couvrir la tête de cendres pour le restant de mes jours…

  3. Posté par J-J. le

    Et pour info je me permets de dire que, vu les circonstances, les Blancs sont certainement les premiers qui auraient le droit de se sentir racistes envers eux!

  4. Posté par pierre frankenhauser le

    Si cette vermine veut fustiger des Blancs vraiment coupables (et encore, que très partiellement à l’échelle de l’histoire de l’esclavage des Africains), elle n’a qu’à aller manifester devant le siège de l’OTAN. C’est cette dernière qui a foutu le bordel en Libye, pas Lausannistan.

  5. Posté par Mac’oest le

    Essayer de vendre un truc invendable…. bien trop cher pour ce que ça vaut. Ils vont juste choper une bonne pneumonie dont le coût des soins sera à charge de la collectivité. On n’est plus à ça près

  6. Posté par J-J. le

    Ah ah ah l’éternel poncif éculé de la traite négrière mais les rires!!!! Faut vous mettre à la page les grattes-burnes: ça ne prend plus ce genre d’action digne du plus kitschissime rassemblement post soixante-huitard mise en harmonie par Michel Bühler et Renaud Séchand!!! Aujourd’hui les esclaves sont ceux qui SUBISSENT votre infecte présence revendicatrice et qui PAIENT pour vous entretenir et vous permettre de pondre des smalas innombrables!!!! En l’occurrence NOUS!!! Alors arrêtez de chouiner, achetez-vous une paire de couilles, de la dignité et allez développer vous-même votre continent!!!! Au passage, si la paire de couilles fonctionne, allez taper sur les vrais marchands d’esclaves que vous n’osez même pas appeler par leur nom tellement vous en avez la chiasse!!!!

  7. Posté par kitty le

    Quel cinéma encore une fois. Ils ont oublié le programme. Qu’ils arrêtent d’essayer de nous culpabiliser.

  8. Posté par Sitting bull le

    depuis 100 ans la Belgique donne des milliards au Congo , le Congo aurait du se développer en 100 ans …bin non il n a toujours pas évolué …tous ce fric perdu « les pauv petits noirs» ; lorsque les Anglais et les français sont arrivé en Amérique du nord la cote est était développée en 100 ans et c était les colonies qui rapportait des taxes a la mère patrie et non le contraire , l Afrique noire est un gouffre a pognon , je trouve que les blancs on assez fait pour l Afrique noire , ceux qui sont chez nous, nous crachent dessus

  9. Posté par Marcassin le

    Toujours travestir l’Histoire :-(
    Les plus grands marchands d’esclaves étaient les arabes et les noirs eux-même.

  10. Posté par Loulou le

    Il manque un boubou de luxe et de la verroterie au marchand noir, comme les portaient ses ancêtres qui vendaient « leurs frères » aux marchands arabes ou européens. Car la « chasse aux noirs » sur les côtes est une vaste blague: cette elle a existé mais de façon marginale. L’écrasante majorité a été vendue par d’autres noirs. Eux-mêmes pratiquaient massivement l’esclavage. En fait les noirs sont certainement les plus gros poissons de ce marché qui fut juteux. D’ailleurs il ne serait pas surprenant qu’en Libye cela soit des noirs qui vendent leur frères aux libyens.

  11. Posté par Le Taz le

    @UnOurs
    :-) :-) ;-) C’est tellement ça! Quand je dois aller à Lausanne, j’ai l’impression d’être à Ouagadougou, j’ai fait la pénible expérience d’utiliser le métro, j’ai cru être en safari dans un parc animalier, il faut arrêter le tir ou plutôt le commencer ;-)

  12. Posté par Le Taz le

    A tous les gauchistes et autres bisounours décérébrés, votre pseudo démonstration n’a aucun sens, même gratuitement nous n’en voulons pas de vos esclaves!!! Même en me donnant un million je n’en prendrait pas un! Nous voulons les libérer et les renvoyer dans leur habitat naturel!!! Comprendo???

  13. Posté par Fanfouet le

    Vu le temps dégueulasse qu’il faisait ce jour-là, j’espère que ces idiots ont au moins choppé une crève carabinée ! En plus ils sont en infraction à la loi sur l’affichage des prix ! Nul part je n’ai vu le prix à la pièce ou au kilo de cette marchandise…

  14. Posté par Aude le

    Ce sont les africains qui ont fait ce marché d’esclaves.
    Des familles africaines entrent depuis des années et ce sans nous consulter.
    Donc la ferme!

  15. Posté par pepiou le

    Inversons la chose et imaginons un « appening » mettant en scène des juifs sous la coupe de nazis ; le tout joué dans un pays musulman . . . Succès assuré et spectateurs ravis seraient à l’ordre du jour. Donc, pas de sensiblerie vis à vis de cette mise en scène immorale et ne nous concernant pas.

  16. Posté par Willy le

    Omar Sy t’es où ? Tu ne vas pas en Libye pour t’indigner de ce que vivent tes frères ? Ah ben non ! Ce n’est pas les blancs qui sont responsables donc aucun intérêt.

  17. Posté par poulbot le

    Qu’ils regardent leur Histoire avant de venir nous donner une leçon de civilisation. Ces pseudo artistes ne méritent qu’une chose , embarquement dans un avion et retour at home avec interdiction de présence sur le continent Européen.

  18. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    En quoi cela nous concerne-t-il?
    Qu’ils rentrent chez pour changer les choses si les coutumes ancestrale de leurs pays ne leurs conviennent plus!
    Nous on en a vraiment assez d’être serinés du matin au soir par les barbaries islamiques vieilles de 1400 ans, qui ne nous concernent aucunement.

  19. Posté par Dupond le

    Il faudrait peut etre partager le fardeau pour que ce ne soit pas toujours le meme bourricot qui supporte la charge (je comprend pourquoi la télé et les films antifrançais ne sont plus regardés ….les bobos !! profitez bien du lavage de cerveau grassement subventionné par les cons tribuables ,un jour vous pourriez pointer a pole emplois)
    http://www.gabonlibre.com/Histoire-Les-Juifs-et-l-esclavage-des-Noirs-Acte-1_a6768.html

  20. Posté par Bussy le

    Pathétique !
    Qu’ils aillent faire leur cinéma en Libye, en quoi sommes-nous concernés ?
    D’ailleurs ces « esclaves » sont plutôt en surpoids… comme quoi ils doivent être plutôt bien traités ! Mdr
    Je suis contre l’esclavage bien sûr, mais aussi contre la connerie !

  21. Posté par Al Ber le

    Moi je trouve ça plutôt bien de montrer un noir qui vend des esclaves noirs ……
    Enfin un peu de réalisme.

  22. Posté par Jojo le

    Notons toutefois que sur ce marché aux esclaves reconstitué pour l’occasion…
    C’est un Noir qui vend des Noirs…
    Pas un Blanc…

  23. Posté par Carole le

    Mais qu’est-ce qu’ils veulent encore? Ils nous envahissent illégalement pour exiger ensuite leurs prises en charge par les citoyens… Et en plus ils sont méprisants. Mais quelle reconnaissance. Il n’y a pas la guerre chez eux, alors pourquoi viennent ils chez nous? Nous avons nous mêmes nos problèmes, pas de travail pour bon nombre d’entre nous… Des gens laissés au bord de la route, des finances dans le rouge, des restrictions dans tous les domaines, des augmentations tous azimut, nos caisses sont vides, les vieux sont méprisés, tout cela découle de cette politique migratoire débile et en plus ils viennent nous narguer. C’est très agressif tout cela et on les laisse faire? Qui est derrière tout cela?. Allez faire ça chez eux et vous verrez ce qui va vous arriver…

  24. Posté par UnOurs le

    Ce qui nous permet d’apprendre qu’il y a encore des Blancs à Lausanne.

  25. Posté par Maximus le

    les derniers marchands d’esclaves sont musulmans
    ce sont eux les pires , d’ailleurs on dénonce du racisme anti noirs au Maroc
    et personne ne réagit parce que ce sont des musulmans
    alors qu’on nous lâche avec ça ! y en a marre
    les Africains m’ont l’air assez costaud pour ne pas se laisser faire !

  26. Posté par Humour Humour le

    Ah ! J’ai bien rigolé ! Manquait peut-être la scène de la castration ? Cette habitude de faire les choses à moitié .

  27. Posté par Le Consterné le

    La seule culpabilisation que j’ai, c’est de ne pas leur botter le cul (voire mieux) !

  28. Posté par Antoine le

    Je ne me sens nullement concerné, ni qu’en tant qu’individu, ni en tant que citoyen.
    C’est vrais qu’il faut dénoncer l’esclavage, mais en détourner le sens et surtout désigner de  »faux » coupables est une MASCARADE ! encore une fois organisée par la gôche ! Pure désinformation !

  29. Posté par Marc le

    On atteint le paroxysme du ridicule! Demandez

  30. Posté par Yolande C.H. le

    Surtout, par rapport aux milliards versés dans ces pays où le gain moyen est de 50 à 100 fr/ mois, on peut facilement rajouter au moins un zéro.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.