Les écoles de Bâle veulent écrire en light aux parents de leurs élèves immigrés.

Audiard LesconneriesSePaient

Les écoles de Bâle veulent écrire en light aux parents de leurs élèves immigrés.

 

Le département de l'instruction publique de Bâle-Ville prépare une version d'allemand de bas niveau pour les parents des élèves d'origine étrangère. Cette idée d'une lettre aux parents rédigée à l'avenir en une langue qu'on pourrait qualifier de "petit-nègre", si la stupeur causée par tant de mépris pour la culture n'interdisait pas tout humour, a déjà pris corps à l'école primaire Hirzbrunnen. Une députée au Grand conseil de Bâle-Ville a rappelé les mots du philosophe viennois Konrad Paul Liessmann : "Leichte Sprache, seichte Sprache" (Un langage léger est un langage de bas niveau).

 

https://bazonline.ch/basel/stadt/schule-senkt-fuer-elternbriefe-das-sprachniveau/story/31998441

 

Traduction (Claude Haenggli) : Les responsables parlent de textes en "langue difficile" et de textes en "langue facile". Nous séparons les mots composés par un point médian, est-il précisé dans un mode d'emploi diffusé par la direction de l'école. Le porte-parole du département de l'instruction publique, Simon Thiriet, ne donne pas d'autres précisions concernant la fonction et le but de ce point médian, mais il confirme qu'il s'agit d'un projet de développement scolaire pour lequel les autorités ont permis de dépenser l'argent des contribuables. L'école a chargé un bureau privé d'élaborer cette nouvelle forme de communication. Thiriet ne dit pas combien d'argent cela a coûté.

Claude Haenggli, 3.12.2017

 

12 commentaires

  1. Posté par Claire le

    Un langage « light » pour les parents immigrés? Mais c’est tout à fait raciste ça! Cela sous-entend qu’ils sont trop bêtes pour apprendre l’allemand, comme l’ont fait des générations d’immigrés avant eux! Vite une association droit-de-l’hommisme pour porter plainte contre les responsables des écoles de Bâle.

  2. Posté par Yolande C.H. le

    Pourquoi cet effort, ils ne savent pas lire! (400.000 étrangers illettrés, grâce à l’info d’Ada Marra elle-même).

  3. Posté par fanny flibustier le

    Le nombre d’enfants italiens, espagnols et portugais avec qui j’étais à l’école (il y a 35 ans), qui ont fini bi-lingue à force de travailler en classe, avec leurs parents qui leur imposaient d’arriver est visiblement totalement has-been. Patience, sous peu les affiches en ville seront en arabe, on aura plus qu’à apprendre leur patois…

  4. Posté par Damien Francois le

    MERDE AUX IMMIGRÉS. C’est light assez?

  5. Posté par G. Guichard le

    Depuis au moins 10 ans au Canada, ils font pire: les sites web officiels sont écrits en anglais, français ou langue des chats Internet

  6. Posté par pierre frankenhauser le

    Je me demande bien comment ont fait les immigrés italiens, espagnols, portugais ou vietnamiens lorsqu’ils sont arrivés dans notre pays. A l’époque ils ne revendiquaient rien, si ce n’est de pouvoir travailler honnêtement et ne venaient pas pour chercher la m…… Ils se retroussaient juste les manches. Ce que la plupart des néo-colonisateurs d’aujourd’hui refusent de faire, avec la bénédiction de nos gauchiasses de service. On ne leur doit rien de chez rien et nous n’avons pas besoin de ces boulets.

  7. Posté par Bussy le

    Se rendent-ils compte que c’est de la ségrégation, certains auront droit à un texte en bon allemand et les autres en globitütsch…..
    Mais bon, on aurait pu regretter que ça maintienne les nuls à leur niveau mais comme la plupart ne veulent de toute façon pas s’intégrer, pas de problème !

  8. Posté par Cenator le

    P.S. Commentaire écrit avant de voir celui de Marcassin.

  9. Posté par Cenator le

    N’exagérons rien. Il ne s’agit sans doute pas de petit-nègre (langage contraire à la grammaire, genre « moi pas parler allemand ») mais probablement d’une sorte de « Basic German » (lexique limité aux mots les plus courants, p. ex. remplaçant « alloglotte » par « personne dont la langue n’est pas l’allemand »). Une des nouveautés que l’auteur de l’article fait semblant de ne pas comprendre, c’est de mettre un point à l’intérieur des mots composés pour faciliter leur compréhension (Schullaufbahn devient Schul.laufbahn).

  10. Posté par Marcassin le

    Tout à fait, Christian Hofer. J’ai rencontré un ouvrier italien qui se plaignait de cette assistance débile, me disant que lorsqu’il est venu en Suisse il se faisait traiter de magut, qu’il s’est accroché, fait des efforts d’apprentissage et d’intégration sans aucune assistance. Et maintenant, il doit payer pour des gens qui ne font aucun effort et à qui tout est dû.

  11. Posté par butterworth le

    BOF DEJA INVENTE PIDGIN OU PIRE SABIR voir wikipedia ET FILMS DE TARZAN valables en plusieurs langues dictionnaires en ventes

  12. Posté par Christian Hofer le

    On est devenu fou dans ce pays.

    Au nom de la discrimination positive, on est prêt à détruire ce pays. Pensez-vous un seul instant que les migrations des années 70 recevaient de l’aide? des soins gratuits? des mises à niveau pour l’apprentissage de la langue?

    Non ils se débrouillaient!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.