La Cour de Cassation autorise le voile islamique dans l’entreprise : pagaille garantie

post_thumb_default

 

La Cour de Cassation autorise le voile islamique dans l’entreprise : pagaille garantie !
Un arrêt de la Cour de cassation en date du 22 novembre précise les conditions dans lesquelles une salariée peut porter le voile. Certains n’y voient que du feu mais cette décision va venir troubler le calme des entreprises privées en donnant des limites à l’interdiction du port du voile.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

5 commentaires

  1. Posté par Damien Francois le

    Casser ou qu’elle se casse, la cour de cassation. encore des juges à mettre sur la liste, tout en haut. Les juges, tous franc-macs! […]

  2. Posté par poulbot le

    @Antoine : il faudrait surtout renvoyer tout ces rastacouer aux pays de leurs ancêtres pour ceux d’origine de ces pays ; pour les transfuges d’autres religions dont les ancêtres sont Européens , perte de la nationalité, des droits civiques puis la tole pendant un certains temps .

  3. Posté par Antoine le

    Constatations :
    – Il faudra  »casser » la cour de cassation
    – Dorénavant, pour éviter des ennuis majeurs, il ne faudra plus du tout engager de femmes musulmanes.

  4. Posté par Bussy le

    C’est tout simple, le but recherché est atteint, les entreprises n’engageront plus de musulmanes, et celles-ci, toutes contentes, pourront se la couler douce à la maison, avec leur barbu et sur le dos des dhimmis !

  5. Posté par Léo C le

    Ce sont nos lois qui les conduiront où ils le souhaitent. Après cela, leur loi et aucun autre échappatoire ni aucune autre issue que l’affrontement pour les neutraliser.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.