3 commentaires

  1. Posté par Socrate@LasVegas le

    @Vautrin: bravo!
    @Aude, la non-discrimination, le vivre ensemble ou l' »accord d’amitié » ne sont que novlangue prouvant le nihilisme destructeur mis en place par l’ue et ses fonctionnaires non-élus, visant à systématiquement « mettre à égalité » l’analphabète mahométan importé + sa taquîya et le contribuable instruit et responsable autochtone…Ce qui abouti à dénigrer le dernier et à iniquement favoriser le premier…C’est la négation de l’éducation, de l’ordre établi et donc de la Démocratie, c’est le début du chaos et l’annonce de la guerre civile ou d’un réveil in extrémis des Compatriotes-Confédérés! NO BILLAG, NO CEDH, NO SCHENGEN!

  2. Posté par Aude le

    Les grands Prêtres du vide abyssal, des avocats médiatiques qui n’ont pas fait de droit tout court et s’arrogent un autre droit, celui de mentir. N’ayant aucune morale comment peuvent-ils jouer les moralisateurs?

  3. Posté par Vautrin le

    J’aime que Ménard cite mon penseur préféré, Alexis de Tocqueville. On trouve dans La Démocratie en Amérique et dans l’Ancien Régime et la Révolution des analyses tellement fines qu’elles anticipaient avec précision celles que nous pouvons faire sur l’état actuel de nos sociétés « occidentales ».
    Et c’est vrai que la commune est à la démocratie ce qu’est l’apprentissage du calcul à l’École : l’apprentissage de la démocratie et de la liberté. Nos ennemis monopolistes l’ont très bien compris, qui s’acharnent à détruire les communes par des regroupements forcés et absurde autant que dispendieux, et qui imposent les oukases des préfets en violation des libertés communales.
    Tant qu’il reste des communes, il reste des foyers de démocratie : à nous de les protéger et de les magnifier. Rien n’est plus antidémocratique, de plus carcéral, que les grandes mégapoles où le citoyen a été remplacé par le sujet non-pensant gavé de consommation.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.