La Météo n’est pas le Climat… Quand Trump en parle

Stéphane Montabert
Suisse naturalisé, Conseiller communal UDC, Renens
Réchauffement climatique Mix interdit skier sur neige

Entre Noël et le Jour de l'An, Donald Trump a eu la mauvaise idée de lancer un tweet sur la vague de froid qui frappe les États-Unis en ce moment.

trump_tweet_dec29_2017.jpg

Traduction: "Dans l'Est, cela pourrait être la veille du jour de l'an LA PLUS FROIDE jamais enregistrée. Peut-être pourrions-nous nous servir un peu de ce bon vieux réchauffement climatique pour lequel seul notre pays, et pas les autres, était sur le point de payer des MILLIONS DE MILLIONS DE DOLLARS afin de se protéger. Couvrez-vous!"

Il n'en fallait pas davantage pour que les médias se déchaînent (ici, ici, ici ou encore ): une attaque aussi frontale contre le dogme du Réchauffement Climatique d'origine Anthropique (RCA) ne pouvait pas rester impunie.

Pour ne prendre qu'un exemple dans le concert des pleureuses, le Figaro français se livra à un réquisitoire en règle, avec dénonciation de la posture anti-scientifique du Président américain et un parallèle avec un tweet de Jean-Marie Le Pen pour faire bonne mesure - étant entendu que seuls des nazis, au minimum, peuvent douter du RCA.

Pourtant, il fait froid aux États-Unis:

Depuis quelques jours, l'Amérique du Nord est frappée par un froid extrême. Outre les fortes chutes de neige (1,5 mètre en 48 heures), des températures allant de -40 à -50°C ont été enregistrées et la situation pourrait perdurer encore quelques jours selon les météorologues, qui ne prévoient pas de remontée des températures pour le moment. Du jamais vu depuis 1993. Au Canada, les bulletins d'avertissement de froid extrême appellent les populations à la vigilance et à éviter les déplacements.

MAIS MAIS MAIS il ne faut surtout rien en déduire vis-à-vis du réchauffement:

Le tweet de Donald Trump a cependant fait bondir les scientifiques, qui rappellent qu'il existe une différence entre le climat, qui s'étudie sur une longue période, et la météo quotidienne, soumise à des variations saisonnières.

Dont acte. La météo n'est pas le climat, et nul être doué de raison ne saurait confondre l'un avec l'autre.

...Et pourtant.

La fin d'année 2017 étant propice aux rétrospectives, revenons sur quelques événements climatiques marquants de l'année écoulée.

  • L'ouragan Harvey:

    L'ouragan Harvey qui s'est déchaîné sur le sud des États-Unis, causant la mort ainsi que des milliards de dollars de dégâts, est déjà rangé parmi les pires catastrophes naturelles de l'histoire américaine. (...) Face aux doutes, le météorologiste Eric Holthaus rappelle le danger auquel l'humanité fait face. Le réchauffement climatique n'est pas un mythe, c'est une réalité. Et ses conséquences se sont abattues sur Houston, met en garde le scientifique dans les colonnes de Politico. (...) Le scientifique l'assure: Harvey est une conséquence du réchauffement global.

  • Des inondations en Sierra Leone:

    Plus de 400 personnes ont péri à la suite des inondations survenues [en août]. Si le changement climatique explique l’intensité du phénomène, le nombre de morts est lié à l’absence d’infrastructures adaptées. (...) Plus globalement, le drame survenu la semaine dernière pose la question de l’adaptation défaillante des espaces urbains assujettis aux effets du changement climatique.

  • Des feux de forêt au Canada:

    [Les conclusions de chercheurs américains et australiens] rejoignent celles d'autres experts. Le doyen du Département de foresterie de l'Université de la Colombie-Britannique, John Innes, affirmait il y a quelques jours que le réchauffement climatique contribuait à exacerber l'intensité des feux de forêt, comme ceux qui font rage [en juillet] dans l'Ouest canadien, et à prolonger leur durée.

  • Un éboulement en Suisse:

    Fin août, deux glissements de terrain successifs ont eu lieu en Suisse. Une partie du village alpin de Bondo a été détruit. Une dizaine de personnes auraient trouvé la mort. La catastrophe est survenue lorsqu'une masse rocheuse de quatre millions de m3 s'est détachée de la paroi du Piz Cengalo (3.369 m) et s'est déversée, telle une avalanche, dans une vallée en direction de Bondo, détruisant tout sur son passage.

    Les experts ont également expliqué que l'éboulement avait été causé par le dégel du permafrost (les terrains gelés depuis des millénaires), sous l'effet du réchauffement climatique.

  • Des inondations en Asie du Sud-Est:

    De Miami à Porto Rico, en passant par La Barbade et La Havane, les ravages de la saison des ouragans dans toute l’Amérique latine et les Caraïbes ont sonné comme un rappel du fait que les effets du changement climatique ne connaissent pas de frontières. (...) Les conséquences [du Réchauffement Climatique] ne se limitent pas à cette région. Le niveau record d’inondations enregistré au Bangladesh, en Inde et au Népal a affecté quelque 40 millions de personnes. Plus de 1 200 personnes ont péri et beaucoup d’autres ont perdu leurs maisons, leurs cultures ou leurs lieux de travail.

Les citations agrémentant chacun de ces épisodes météorologiques de 2017 sont issues de sites qui n'hésitent pas à lier météo et climat - y compris pour la vague de froid actuellement subie par les USA - et critiquent aujourd'hui M. Trump pour avoir fait de même. En d'autres termes, ils font exactement ce qu'ils reprochent au Président américain. La seule différence est qu'ils agissent au nom du réchauffement et non contre lui.

Précisons donc la règle médiatique que M. Trump vient d'enfreindre: un épisode météorologique particulier ne saurait être monté en épingle au nom du climat, sauf s'il permet d'appuyer la théorie controversée du réchauffement climatique d'origine humaine.

Stéphane Montabert - Sur le Web et sur LesObservateurs.ch, le 29 décembre 2017

17 commentaires

  1. Posté par farjon thierry le

    Réchauffement climatique, MON OEUIL !!! Votez NO BILLAG!

  2. Posté par Eddie Mabillard le

    @ G. Vuilliomenet, vous ne pensez tout de même pas qu’ils invitent des contradicteurs sur ce sujet, si par un immense geste de bonté il y en a un, soit le journalistes ne le laisse pas parler, soit il se fait démolir.
    La RTS c’est comme les témoins de Jéhovah, ils détiennent la Vérité, les contradicteurs sont bannis et le joli nom dont ils sont affublés est : les chèvres, pour les différencier des moutons.
    Alors c’est clair c’est OUI à No Billag!

  3. Posté par aldo le

    L’ennui, c’est que quand la météo d’été nous annonce la canicule, et les incendies de forêts la propagande réchauffiste n’en n’oublie pas une miette. C’est là l’exemple de la plus pure mauvaise foi, comme celle de cette gourdasse écolo qui dans le Matin a légitimé le montage de l’exposition de l’ours blanc en train de crever totalement hors contexte. On comprend mieux encore pourquoi ces pseudo-écolo se sont ralliés aux hyènes qui ont falsifiés la photo du petit Aylan assassiné tout comme sa mère par la cupidité de son père qui voulait faire refaire ses dents aux frais des contribuables allemands. Et « Le Monde » des bonnes consciences n’en loupe pas une en matière de falsification de photo. http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/09/10/mort-d-aylan-mensonges-manipulation-et-verite_4751442_4355770.html Ils ont choisi celle où l’un des agents cache le ou les pêcheurs à la ligne. Vous pensez bien que si c’était pas un montage ce ou ces pêcheurs qui apparaissaient sur d’autres photos prise au même moment auraient eux-mêmes donné l’alerte et accompagné les agents. Les crypto-communistes n’hésitent pas quand il faut manipuler les émotions des ignares bien-pensants et attiser les haines, c’est même à cela qu’on les reconnaît.

  4. Posté par G. Vuilliomenet le

    Et la RTS (Radio télévision socialiste) pousse à la roue du réchauffement climatique sur le site RTS Découverte

    Suivre LA THÉMATIQUE DU MOMENT – LE CLIMAT

    http://www.rts.ch/decouverte/sciences-et-environnement/environnement/le-climat/

    J’ai un peu survolé cette trèèèèès longue émission, je n’ai pas vu l’ombre d’un contradicteur, ce n’est pas la première fois qu’on peut observer ce genre de propagande sur cette télé de MERDE !

    Encore un exemple qui montre qu’il est plus que nécessaire de voter NO BILLAG.

  5. Posté par PENSIVI le

    Il va de soi que les climato-sceptiques ont beaucoup moins accès aux grands médias. A l’occasion de ce tweet de Trump, France-Inter a renforcé son image gauchiarde et anti-Trump !

  6. Posté par Jacques le

    Après le « C’est à cause des bombes atomiques ! » est venu le célèbre mythe du « Waldsterben ». C’est maintenant le tour du « réchauffement climatique » dont on ne cesse de nous abreuver. C’est la nouvelle religion orwellienne, destinée à pourchasser les hérétiques.

  7. Posté par My Suisse le

    Ras le bol du dénigrement envers Trump! C’est un des seuls qui s’oppose à cette dictature gauchiste!

  8. Posté par Dupond le

    Il faudrait poser la question a jacques attali : il sait tout , car il a été le con seillé de mitterand !!!

  9. Posté par Jacques le

    Le moindre caprice de la météo sert de prétexte pour agiter la sonnette du réchauffement climatique, exactement comme le moindre déboire électoral de la « classe politique »- émanation de l’establishment – permet de nous servir une nouvelle portion de propagande russophobe. A ce rythme, une victoire du No-Billag va sûrement être imputée à une intervention sournoise de Vladimir Poutine, dans le but de détruire notre cohésion nationale…

  10. Posté par Hervé le

    Ces médias américains sont tellement mauvais, tellement réactionnaires, qu’ils se tirent des balles dans les pieds à chaque occasion. Plus ils essayent d’enfoncer Trump, plus ils ouvrent les débats de fonds parmi les citoyens… Qu’ils insistent sur le climat, plus de gens en parleront et plus de gens comprendront que les prévisions des alarmistes sont foireuses et illogiques.

    Vous vous rappelez de l’histoire de l’ours polaire il y a quelque jours? Réchauffement climatique! Il n’y a plus de glace!… Finalement, les images satellite montrent qu’en réalité il y a plus de glace que l’année passée en Alaska. C’est pas un info que le « service public » saurait donner…

  11. Posté par conrad.hausmann le

    Oui mais…? C’est vrai que les » réchauffistes « se manifestent chaque fois aussi l’été quand une nuit le thermomètre ne descend pas en dessous de 20. 0C c’est une nuit tropicale!…Comme il y en aura toujours davantage et blablabla et blablabli.L’alarmisme du GIEC est le seul fond de commerce des milieux écolos pour imposer le début d’une gouvernance mondiale. L’urgence climatique est une foutaise totale car il y a des dizaines d’urgences autrement importantes. Comme par exemple la bombe P ! ( Environ 200.000 personnes de plus chaque jour.)

  12. Posté par Antoine le

    Le doute fort que le RCA (réchauffement climatique anthropique) soit généré seulement par l’Homme….
    Référence : http://www.ecosociosystemes.fr/wurm.html
    Le Würm est le nom donné au dernier épisode de la dernière glaciation. Le début de cette période est donné vers – 70 000 ans et la fin, vers – 12 000 ans, au moins sous nos latitudes.
    Depuis la dernière glaciation (Würm IV) et aujourd’hui 12’000 ans ont passés. En 12’000 ans, le climat s’est réchauffé et durant cette longue période; je doute fort que l’Homme en soit responsable … peut être 1-2% ou 1-2 pour mille du réchauffement TOTAL …
    En 12’000 ans, il y a eu des période plus chaudes et plus froide que de nos jours. Le soleil a des cycles d’env. 11 ans et nous arrivons à la fin du cycle N°24. L’activité solaire est en baisse, le GIEC n’en tient pas compte …
    Référence : http://solarcyclescience.com/forecasts.html
    Le cycle N°25 pourrait être faible ce qui va provoquer des baisses de température.
    Qui vivra verra.
    Si on avait pris pour argent comptant les déclarations (élucubrations ridicules d’un politicard) de Al Gore, New-York ressemblerait aujourd’hui à Venise …
    Il faut par contre respecter tous les travaux scientifiques sérieux qui ont été publiés dans Nature et qui retracent la vie des siècles passés (glace, teneur CO2, climat, croissance végétaux, études hydrologiques, lichens, mousses, pollens, etc …)

  13. Posté par petitjean le

    excellente démonstration !

  14. Posté par Bernard le

    exactement, bien vu.

  15. Posté par G. Vuilliomenet le

    D’après certains climato-sceptiques, nous irions vers un refroidissement de la planète

    https://www.youtube.com/watch?v=cqze3k7_Y5Y

    François Courtillot, un autre climato-sceptiique, fait la différence entre climat et météo. Le climat s’étudie sur une période de trente ans, alors que la météo, c’est une prévision sur un temps relativement court (une dizaine de jours).

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.