Vaud: Un musulman de retour du jihad sous surveillance. Il a été condamné à 6 mois de prison avec sursis.

Suisse

Christian Hofer: Aucune mention de la nationalité ou du prénom de l'islamiste dans l'article. Visiblement sa sécurité passe avant la nôtre.

A relever le ton compatissant du 20 Minutes "Sous surveillance, même s’il a renoncé au jihad". Parce que le journaliste pense que la grande majorité des islamistes vont avouer aux kouffars qu'ils sont toujours prêts à les tuer et ce qu'ils ont réellement fait lors de leur périple ?

*********

A 18 ans, il a rejoint un groupe nationaliste tunisien sur les réseaux sociaux. C’est comme ça qu’il a connu une fille de son âge habitant en France, qu’il a épousée religieusement. Le couple est parti en Syrie rejoindre les combattants jihadistes en été 2016. Ayant finalement renoncé à prendre les armes, les jeunes sont rapidement rentrés en Suisse.

Déjà condamné à cinq reprises, le garçon a été placé en préventive près de 3 mois. Reconnu coupable d’infraction à la loi fédérale interdisant les groupes islamistes, mais libéré de l’accusation de participation à une organisation criminelle, il a été écopé de 6 mois de prison avec sursis. La justice des mineurs a aussi ordonné un traitement ambulatoire.

Source et article complet

Rappel:

Naturalisation enrichissante: Un jeune jihadiste « suisse » d’origine bosniaque veut rentrer

 

 

6 commentaires

  1. Posté par Philippe Boehler le

    La Thakya en islam expliqué par le Père Boulad
    Ajoutée le 8 juil. 2017
    La taqîya, parfois orthographiée taqiyya et takia, appelée تقيّة (taqīyya) en arabe, est une pratique, au sein de l’islam, consistant à dissimuler ou à nier sa foi. Cette pratique est permise au sein du chiisme selon la charî’a dans le cas où un fidèle fait face à une menace, mais elle est aussi permise au sein du sunnisme qui peut autoriser la pratique sans utiliser le terme de « taqîya ». La pratique de la taqîya a un fondement coranique, notamment dans ces passages qui parlent du reniement de la foi en disant : « Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux. » (3, 28) tandis qu’un autre passage mentionne « excepté celui qui a subi la contrainte et dont le cœur reste paisible en sa foi » (16, 106).
    La tâqîya est aussi un moyen stratégique de dissimuler sa foi dans un contexte de conquête. C’est le cas notamment de groupes tels qu’Al-Qaida et l’État islamique
    Catégorie
    Actualités et politique
    Licence
    Licence YouTube standard

  2. Posté par bdr le

    Pfff, des broutilles à coté d’un exces de vitesse d’un Helvète solvable.

  3. Posté par My Suisse le

    Qui sont ces juges…..nous avons le droit de connaitre leurs noms! Attention, le jour où ça « pete ».

  4. Posté par Antoine le

    Je cite :  »Déjà condamné à cinq reprises … il a été écopé de 6 mois de prison avec sursis »
    Ce personnage, dont on ne connaît ni le nom ni l’origine est une bombe ambulante.
    Il est mentionné  »Ayant finalement renoncé à prendre les armes », comme c’est intéressant !
    Il a peut être suivi un entrainement intensif pour créer des réseaux dormants, se spécialiser dans la fabrication d’explosifs ou d’armes chimiques, croire ce genre d’individu est MORTEL ! On laisse dans la nature n’importe qui ! J’en ai MARRE de notre justice à deux (2) vitesses !

  5. Posté par Loulou le

    À vomir.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.