3 commentaires

  1. Posté par Sergio le

    On lit sur le visage islamogauchiste du journaliste toute la satisfaction malsaine et sadique d’un entreteneur professionnel de conflits sociaux. Il tire visiblement un plaisir malveillant d’une altercation qu’il a provoquée entre deux pauvres types. On admire l’archétype du fonctionnaire vicieux qui vit aux crochets d’une société gangrénée par l’idéologie dévastatrice qui consiste à haïr son pays et le peuple dont il est originaire. La balle dans la tête ce ne sont ni l’italien ni le marocain qui sont au téléphone qui la méritent, mais cette roulure de journaliste.

  2. Posté par Gabrielle le

    … Le sourire carnassier et jouissif du gugusse qui se régale à écouter et enregistrer pour foutre le bocson… Pfff.

  3. Posté par Claire le

    Il semblerait qu’il y ait encore une certaine liberté de parole en Italie!! En France, cet auditeur aurait été traîné devant la 17ème chambre correctionnelle pour « incitation à la haine raciale », puisque l’islam est une race!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.