4 000 djihadistes de Daesh, dont des étrangers, seraient détenus par les forces kurdes en Irak

post_thumb_default

 

Les autorités de la région autonome kurde d'Irak ont annoncé le 6 février qu'elles détenaient près de 4 000 djihadistes du groupe Etat islamique (EI), dont des étrangers.

De 2014 à 2017, les forces de sécurité et les Peshmerga (combattants kurdes) «ont arrêté environ 2 500 personnes appartenant à Daesh», a confié à la presse Dindar Zibariun, conseiller pour les affaires internationales du gouvernement régional du Kurdistan irakien, ajoutant que lors de la bataille de Hawija, dernier grand centre urbain que contrôlait l'EI en Irak, un millier de djihadistes s'étaient rendus aux Peshmerga. 

Lire aussi : La France interviendra-t-elle pour empêcher la condamnation à mort de «ses» djihadistes en Irak ?

En outre, «350 personnes arrêtées dans les régions de Debes et de Kirkouk ont avoué lors d'interrogatoires appartenir à l'EI», selon Dindar Zibari. Ces dernières ont été transférées dans les prisons des Assayech [services de sécurité kurdes] après l'entrée des forces irakiennes à Kirkouk», a ajouté le conseiller.

Human Rights Watch (HRW) s'était inquiété du sort de ces 350 personnes «disparues» depuis la reprise de la ville de Kirkouk en octobre 2017 par les forces gouvernementales irakiennes.

«Les noms de tous ces prisonniers ont été portés à la connaissances des Nations unies et du Comité International de la Croix-Rouge internationale (CICR) mais ces derniers n'ont pas informé les familles des 350 personnes», a affirmé Dindar Zibari.

Quant aux étrangers, «certains ont été remis à leurs pays, y compris un journaliste [appartenant à l'EI] remis au consulat japonais à Erbil, et un ressortissant américain au consulat de son pays», a-t-il ajouté, sans donner d'autres précisions sur le nombre ou la nationalité des étrangers détenus. 

Le gouvernement fédéral de Bagdad a demandé à plusieurs reprises aux autorités kurdes de lui remettre ces détenus, selon Dindar Zibari, mais les autorités kurdes irakiennes pensent «que cela doit être fait sous la supervision des Nations unies».

Lire aussi : Retour en France des enfants de djihadistes : une menace pour la sécurité nationale ?

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

5 commentaires

  1. Posté par Aude le

    De grâce, Amis Kurdes, gardez-les, faites-en ce que vous voulez et sifflez sur AI et la CEDH.
    Ces gens-là n’etaient pas là lorsque ces fous massacraient les vôtres.
    Sur une ligne et ..Pan, pan. A la guerre comme à la guerre. Pas de prisonniers.
    Nous éviterons tous des tas d’ennuis.

  2. Posté par Gubelmann le

    Pourquoi leurs faire un procès? Est-ce que leurs victimes exécutées ont eu droit à un procès de plusieurs jours avec avocats etc?
    Ces gens ne sont plus depuis longtemps des nôtres. Ils ont renié depuis longtemps leurs origines. On a assez à faire avec les fous d’allah Ici en Europe. Sans compter ceux qui arrivent tout les jours et que le social judéo-chrétien bolchevique nous impose de nourrir à coup de 3000.- à 6000.- par mois. Que les pays concernés par le retour de ces vermines ne baissent pas la culotte au non de je ne sais quelle moment de bonté ou de pression par je ne sais quelle association humanitaire. La corde est moins barbare que le couteau dans la gorge.
    Nos prisons sont pleines de ces malades dû cerveau pourquoi nous compliquer la vie.
    Tenons bon et battons nous contre la venue de ces bouches inutiles qui nous ont tourné le dos pour une vie meilleure.

  3. Posté par miranda le

    Gardez les HONORABLES COMBATTANTS KURDES. Et surtout ne cédez pas aux pressions des états qui voudraient les récupérer.

  4. Posté par Dupond le

    Pour informer les kurdes : je suis né sur le littoral 5 ans apres l’occupation ,donc toute mon enfance a été bercé par cette époque . Les terres de ma commune ont été miné ;et devinez qui sont venus les déminer fin 44 debut 45 ? …..les prisonniers allemands !!! alors vous avez là de la main d’oeuvre gratos au nombre de 4000 qu’il faudra bien nourrir et bien faire bosser ce qui réjouira notre béloubet si hostile a la peine de mort (faudrait vraiment etre couillons pour ne pas en profiter)

  5. Posté par Damien Francois le

    HRW, allez vous faitre mettre! J’espère que les braves Kurdes n’écouteront pas ces bisounours! Weg damit!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.