2 commentaires

  1. Posté par miranda le

    Merci pour cet éclairage. Analyse tout à fait appréciable de la part de Jean Goychman.
    Nous apprécions aussi , que les présidences de TRUMP et de POUTINE soient les « grains de sable dans cette  » machinerie mondialiste mégalomaniaque » ce qui permet à ces ELITES INTERNATIONALES de « redescendre UN PEU dans la réalité »Mais pour combien de temps?

  2. Posté par SD-Vintage le

    Je pense que cet article de Jean Goychman, Conseiller Régional Maine-et-Loire FN, pour Polémia se plante, comme le fondateur de Polémia, J.-Y. Le Gallou : Comme lui, il ramène tout à l’argent, finalement dans une logique marxiste de lutte des classes.
    Il veut voir un complot mondialiste, de gouvernement mondial dont ne vont pas très bien qui cela arrangerait, puisqu’aujourd’hui sur terre il y a autour de 200 chefs d’État, avec un train de vie de chef d’État, et qu’il n’y en aurait plus qu’un. Il n’y a qu’à voir en Europe quand la féodalité a disparu.
    Il est persuadé que pour tous les puissants l’économie doit s’imposer sur le politique (qui comprend également un volet économique), alors que chez les puissants on trouve toutes les opinions, de Ford à Krupp ou à Rockfeller, de Maxwell à Soros, de Rothschild
    aux émirs Arabes, sans compter les milliardaires chinois.
    Les zones de libre-échange sont des facteurs d’enrichissement. Je ne connais par d’exemple du contraire. A condition que les systèmes économiques soient similaires.
    Parler de peuple souverain en Europe est une plaisanterie : hormis en Suisse à cause des votations, et encore celles-ci sont-elles de plus en plus contournées, aucun peuple européen n’a jamais été vraiment souverain : c’est toujours son élite plus ou moins élue qui a décidé à leur place.
    Je ne suis pas sûr que les puissants en termes économiques tirent parti de l’immigration. Si celle-ci est interdite, ils se débrouilleraient autrement. En revanche, même pour un très riche, voir son pays rempli de zones de non-droit ne doit pas être toujours un plaisir. Il n’y a qu’à voir le nombre de gens aisés en Europe qui quittent l’Europe pour les USA. Ou la Suisse pour des raisons fiscales.
    Les peuples votent depuis des années pour des ânes. Pour se donner bonne conscience. « de l’autre, des peuples qui voient avec effroi leurs conditions de vie se détériorer. » Chaque année ils mettent au pouvoir des immigrationnistes partout en Europe. Quant à l’ascenseur social qui existait bien avant les démocraties, il est cassé parce que ces mêmes peuples ont donné le pouvoir dans les systèmes éducatifs à des syndicats gauchistes qui ont tout cassé. Ils ont accepté de financer des fonctions publiques pléthoriques et des politiques inefficaces.
    « Il suffit de regarder en Europe pour voir que beaucoup de peuples désirent reprendre en main leurs destins respectifs  » : En tout cas, pour le moment ce n’est pas le cas en Suisse ni en Allemagne ou en France, ou dans d’autres pays du reste de l’Europe de l’ouest.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.