Allemagne : le durcissement du regroupement familial incite les migrants syriens, éloignés de leurs proches, à rentrer dans leur pays

post_thumb_default

 

Une enquête de médias allemands a mis à jour un phénomène inattendu : de nombreux réfugiés syriens choisissent le retour dans leur pays. Et ce non pas parce qu’ils ne disposent pas de titre de séjour en Allemagne, car ces personnes ont des papiers leur permettant de rester en Europe. Ce sont les difficultés pour […]

L’article Allemagne : le durcissement du regroupement familial incite les migrants syriens, éloignés de leurs proches, à rentrer dans leur pays est apparu en premier sur Fdesouche.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

5 commentaires

  1. Posté par miranda le

    L’Occident ne les attire pas « par amour de la culture » ou par désir de se fondre en elle. Mais de venir constituer un petit ilôt familial (souvent 20 à trente personnes juste pour débuter en attendant les autres : vu, de mes yeux vu).
    Mais cela ne peut se faire que grâce au regroupement familial et la panoplie des allocations en tout genre.
    Ca va calmer les flots migratoires.
    A condition que les autres pays EN FASSENT AUTANT. Et la France n’est pas décidée à cela pour le moment. Et la suisse avec les gauchistes dans l’état et l’administration????

    Ceux qui ont inventé ce scénario de destruction des cultures SERONT JUGES. Ca prendra du temps, mais ça se fera.

  2. Posté par Léo C le

    Rentrez, rentrez; continuez. N’hésitez pas à répandre la nouvelle et faire des émules.

    Comme quoi ce n’était pas tant que ça la misère chez vous. Il n’y a vraiment que nos guimauves du gouvernement pour ne pas s’en apercevoir ou, plutôt, ne pas vouloir s’en apercevoir.

    Une bonne fermeture des vannes !! Malheureusement après 40 ans à servir la gamelle à ces improductifs patentés, une fermeture des vannes équivaudrait à un pillage massif et une quasi guerre civile.

  3. Posté par UnOurs le

    En Valais, ces derniers temps, il semblerait que des « smalas » allogènes poussent tout à coup dans nos villes, et même nos villages, comme des champignons après la pluie. Avec une pyramide des âges bien respectée, du nourrisson à la grand-mère: on peut malheureusement imaginer que le regroupement familial, « ça y va », avec le soutien actif de nos administrations.

  4. Posté par Bussy le

    Et si en plus les Allemands les obligeaient à travailler et leur supprimaient les allocs, on assisterait à une grande remigration ! C’est aussi simple que ça !

  5. Posté par Antoine le

    Cette situation demande une étude approfondie pour connaître les raisons de ce retour au pays :
    – Ennuis de ses proches ?
    – Frustration de ne pas toucher des allocs à vie pour toute la famille ?
    – Impossibilité de trouver une villa confortable pour le clan ?
    – La popote n’est pas comme  »à la maison »
    – etc …

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.