Grande-Bretagne: Les enseignants fustigent les parents «racistes» qui refusent l’enseignement de l’islam pour leurs enfants

école classe

Les enseignants prétendent que les parents qui retirent leurs enfants des cours d'éducation religieuse parce qu'ils ne veulent pas qu'ils apprennent l'islam sont racistes.

Des inquiétudes ont été soulevées au sujet des mères et des pères qui abuseraient de leur droit de retirer leurs enfants des cours à l'école, empêchant ainsi leur capacité à explorer de grandes questions et une pensée critique.

Lors de la conférence annuelle de l'Association of Teachers and Lecturers, il a été déclaré que cela allait à l'encontre des tentatives des écoles de préparer les jeunes à la société moderne au Royaume-Uni.

Le syndicat exhorte le gouvernement à prendre des mesures pour s'assurer que les parents n'empêchent pas sélectivement leurs enfants d'apprendre certaines religions, rapporte The Telegraph.

(...)

Richard Griffiths, de la section locale d'Inner London, a déclaré que la motion visait à assurer que ce droit ne soit pas abusé, dans les cas où les parents peuvent avoir «des préjugés incluant l'islamophobie et l'antisémitisme».

(...)

La vice-présidente du syndicat, Kim Knappett, a ajouté qu'elle avait vu une lettre d'un parent demandant que son enfant soit retiré des études religieuses.

Selon les rapports, la lettre était si «vicieuse» qu'elle pensait que les autorités avaient besoin d'être informées.

Un porte-parole du Département de l'éducation a déclaré au Mirror Online: «Une éducation religieuse de bonne qualité peut développer les connaissances des enfants sur les valeurs et les traditions de la Grande-Bretagne et favoriser la compréhension entre les différentes religions et cultures.

Source Traduction libre Christian Hofer pour Les Observateurs.ch

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.