France. Islam: « Dans certaines écoles, des petits garçons refusent de donner la main aux petites filles, jugées « impures ». »

école classe

Christian Hofer: Exemple flagrant d'hypocrisie ! Parler de machisme quand il s'agit de culture religieuse émanant de certaines communautés bien précises.

Mais subitement, il faut prendre des pincettes. C'est ainsi qu'en Suisse, on va désarmer la population et la surveiller, "en raison du terrorisme". Et surtout pas de l'islam n'est-ce pas?

Quant aux féministes, elles ont soutenu l'islam, le multiculturalisme et l'immigration. Il ne faut surtout pas rappeler aux lecteurs que ces féministes s'opposent en priorité à l'homme blanc, au chrétien et qu'elles portent une lourde responsabilité dans la situation actuelle.

**********

"Des référents égalité à l'école"

Les pistes de la secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité femmes-hommes pour lutter contre le sexisme à l'école.

N'abandonnons pas les filles ! L'Express consacre cette semaine un dossier aux insultes et violences sexistes qui se multiplient dans les établissements scolaires. Entretien avec la secrétaire d'État chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa.

Dans certaines écoles, la montée de l'intégrisme religieux inquiète les enseignants. Là encore, quelles solutions préconisez-vous ? 

C'est un sujet préoccupant. J'en ai parlé dans le livre que j'ai coécrit, Laïcité, point !, sorti en décembre. J'ai pu l'observer comme maire-adjointe au Mans : dans certaines écoles dont j'avais la responsabilité, les directrices étaient totalement démunies parce qu'il y avait des petites filles déscolarisées et des petits garçons qui refusaient de donner la main aux petites filles, jugées "impures". La réponse est de rappeler les valeurs de la République, parmi lesquelles l'égalité femmes-hommes, y compris aux parents, sans transiger. Je crois vraiment à la vertu de la mixité à tout prix : les garçons et les filles doivent apprendre à partager un même espace de jeu, de vie, à l'école, dans les transports, dès le plus jeune âge. C'est pour cela aussi que le ministre de l'Education a souhaité la mise en place d'une commission laïcité avec un conseil des sages chargé de donner des directives claires pour que les chefs d'établissement ne soient plus démunis. Trop souvent, les équipes éducatives ne savent pas comment réagir et sont un peu isolées face à des parents qui peuvent avoir parfois une attitude un peu frontale à l'égard de la République et de ses institutions, dont l'école.

Les mouvements #MeToo et #BalanceTonPorc, semblent avoir touché presque tous les milieux... mais pas l'école. Pourquoi les féministes ne se sont-elles pas vraiment emparées de cette question, pourtant primordiale ? 

On ne peut pas blâmer le féminisme, qui n'est pas un mouvement monolithique. Et je ne vois pas pourquoi ce serait de la responsabilité des féministes de lutter contre les agressions sexuelles, c'est aussi la responsabilité du droit, de l'éducation, etc. A l'école, ce sont souvent les associations féministes qui interviennent, bénévolement. Or c'est à l'Etat de reprendre la main. Et c'est ce que nous faisons en formant notamment les professionnels d'éducation au recueil de la parole.

(...)

Source et article complet

Nos remerciements à Victoria Valentini

13 commentaires

  1. Posté par Bertrand le

    Il faudrait leur couper la main? Non, pas de cela chez nous, mais commençons à empêcher l’immigration d’autres musulmans!

  2. Posté par SD-Vintage le

    « La réponse est de rappeler les valeurs de la République, parmi lesquelles l’égalité femmes-hommes, y compris aux parents, sans transiger. »
    Les « valeurs de la République » sont en contradiction avec le Coran que Mme Schiappa admire.

  3. Posté par Tillaume Guell le

    « Petites filles impures » : il n’y a que les musulmans pour dire ce genre de crétinerie. C’est un racisme de genre, donc un racisme. Et on les aide à construire des mosquées tout partout pour qu’ils diffusent et entretiennent ces conneries ? Pas la moindre autocritique ne vient corriger ce délit, les imams restent muets, donc approuvent. Le gouvernement devrait donner des signes clairs et des mises en garde fermes pour éviter que cette idéologie nous gangrène encore plus.

  4. Posté par pierre frankenhauser le

    J’aimerais bien que les mâles mahométans nous démontrent concrètement en quoi eux-mêmes seraient « purs ». Car s’il y a de la racaille impure, misogyne et malsaine, ce sont bien eux.

  5. Posté par Léo C le

    Je pense juste à mes fils lorsqu’ils auront leurs enfants dans quelques années..
    Où devront-ils les scolariser pour les préserver de cette peste verte ?

    Ce qui me rassure est le discours de mon fils aîné qui s’est modifié en peu de temps. J’avais peur que mes mises en gardes soient demeurées vaines.

  6. Posté par Claire le

    Il est logique que des petits garçons, nourris au coran dès leur plus jeune âge, considèrent que les êtres féminins sont impurs et inférieurs. Toute la sourate IV le répète à l’envi et il y en a de nombreux échos dans d’autres sourates. Ils peuvent voir également comment sont traitées leur mère et leurs sœurs au sein de leur famille et de leur communauté. Toute les dictatures ont toujours endoctriné les enfants dès le plus jeune âge, afin d’avoir un maximum d’efficacité. Quand l’école arrive, il est donc déjà trop tard pour nombre de familles d’origine allogène.
    Quant au féminisme, il est mis à toutes les sauces et ne signifie plus grand chose. Il a été indispensable dans les années 60/70. Je me rappelle que ma mère, qui a toujours travaillé, devait avoir l’autorisation de mon père pour avoir son propre chéquier (jusqu’en 1965!). Quand je partais en voyage d’études en Angleterre, c’était mon père qui signait l’autorisation de sortie du territoire. Ma mère n’avait aucun droit sur moi. Était-ce juste? Il y avait donc clairement un certain nombre de lois à modifier.
    Les néoféministes en revanche ont tout mélangé et ont commis l’erreur d’assimiler la cause des femmes à celles des « minorités opprimées » de la planète entière. C’est particulièrement stupide car les femmes ne sont pas une minorité, et, par ailleurs, les femmes musulmanes et africaines sont bien plus opprimées que les femmes occidentales, sans parler des mutilations génitales.
    Je préfère donc utiliser le terme « néoféministes » pour ces femmes qui ne désignent que l’homme blanc comme responsable de tous les maux de l’humanité, ce qui est à la fois faux et idiot.
    En tant que femme, je préfère nettement vivre dans un pays occidental plutôt que dans un pays « racisé » et/ou musulman!!

  7. Posté par Tommy le

    « Intégrisme religieux « , nous dit-on…
    Pourrait- on être plus précis?
    J’ai peur de ne pas comprendre.

  8. Posté par Maurice le

    Et encore une fois, pour ne pas nommer les fauteurs musulmans, par conséquent pour ne pas résoudre le problème, on crée une commission pour s’occuper de la difficulté, et surtout pour leurrer le bon peuple…

  9. Posté par UnOurs le

    Il faut prendre la question par le bon bout.

    Il ne sert à rien de s’offusquer des moeurs particulières de ces allogènes.
    C’est de leur simple présence en Europe dont il faut s’offusquer.

  10. Posté par Marie le

    Antoine:
    Oui d’accord avec « L’égalité homme-femme DOIT être enseignée depuis les premières années d’école ! » Et qu’en est-il au Vatican notamment de cette égalité ? Y a-t-il plusieurs sectes misogynes ?

  11. Posté par fred le

    J’ai appris très tôt à ma fille les dangers de cette secte. Petite, vers six ou sept ans, elle s’est pris une remarque par un de ses « camarades » de classe dont la famille le forçait à faire le ramdam (à six ans !!!) car elle avait beau de l’eau et manger son gouter devant lui (comment pouvait-elle savoir que ça l’offusquerait). Je l’ai brieffée le soir même, lui disant qu’elle n’avait pas à subir cette secte.

  12. Posté par Antoine le

    Je cite  » … les directrices étaient totalement démunies parce qu’il y avait des petites filles déscolarisées et des petits garçons qui refusaient de donner la main aux petites filles, jugées « impures » !
    Des enfants déscolarisés, il y en a partout ! A cause de nos gouvernements pourris et à leur laisser faire, le nombre d’enfants déscolarisés ira malheureusement en AUGMENTANT, selon la courbe de l’immigration de masse illégale croissante !!
    L’égalité homme-femme DOIT être enseignée depuis les premières années d’école !
    Si notre monde occidental va mal et de pire en pire, c’est en partie à cause de la secte mortifère qui chercher à s’imposer !

  13. Posté par RealrecognizeReal le

    « La réponse est de rappeler les valeurs de la République »
    Ces français qui répètent le mot « république » sans arrêt et à toutes les sauces, ne sont que des perroquets naïfs qui pensent que cela produit un quelconque effet de dissuasion/professionnalisme. Cela sonne comme une secte. Est-ce qu’en suisse, par exemple, on dit tout le temps : « vive l’état fédéral » ou « vive le fédéralisme » à chaque discour/interview?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.