Pour Roman Polanski, le mouvement #MeToo relève de l’«hystérie collective»

post_thumb_default

 

Dans une interview à l'édition polonaise de l'hebdomadaire Newsweek diffusée le semaine du 7 mai, le cinéaste franco-polonais Roman Polanski a qualifié le mouvement #MeToo, qui dénonce le harcèlement et les agressions sexuelles, d'«hystérie collective» et d'«hypocrisie».

«Il me semble que c'est une hystérie collective, du genre de celles qui arrivent dans les sociétés de temps à autre», a ainsi estimé le réalisateur de 84 ans. Il était interrogé sur le mouvement contre le harcèlement sexuel dans le milieu du cinéma, alors que l'Académie américaine des Oscars l'a expulsé le 3 mai en réaction à une relation sexuelle illégale qu'il a eu en 1977 avec une mineure de 13 ans.

Il me semble que c'est une hystérie collective, du genre de celles qui arrivent dans les sociétés de temps à autre

De tels phénomènes «prennent parfois une tournure plus dramatique, comme la Révolution française ou la nuit de la Saint-Barthélemy en France [massacre de protestants en 1572], et parfois moins sanglante, comme en 1968 en Pologne [révolte étudiante et campagne antisémite] ou le maccarthysme aux Etats-Unis», a encore jugé le mari de l'actrice française Emmanuelle Seigner, lui-même la cible de mobilisations féministes.

«Tous, mus essentiellement par la peur, s'efforcent de se joindre à ce mouvement. Quand je l'observe, cela me rappelle la mort d'un leader nord-coréen adulé, qui a fait terriblement pleurer tout le monde, et certains pleuraient si fort qu'on ne pouvait pas s'empêcher de rire», poursuit Roman Polanski, ajoutant que ce mouvement était, selon lui, «entièrement de l'hypocrisie». Il a en outre fait savoir qu'il regardait «parfois» des films produits à Hollywood, bien que ce soient «régulièrement des foutaises tellement monstrueuses qu'il est difficile de les suivre jusqu'au bout».

Lire aussi : «Ma ch****, mon choix» : «Slut Walk» à Tel-Aviv contre le harcèlement sexuel (IMAGES)

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.