Hervé Juvin : la France sera le premier pays touché par les sanctions américaines contre l’Iran

post_thumb_default

 

Après la décision de Donald Trump de se retirer de l'accord sur le nucléaire iranien de 2015 et de rétablir les sanctions économiques à l'encontre de Téhéran, «la France [qui] a toujours entretenu de bonnes relations avec l'Iran, serait l'un des premiers pays touchés par ces sanctions» selon Hervé Juvin, interrogé par RT France le 10 mai.

Hervé Juvin est revenu sur la présence française dans le pays : «Airbus a notamment enregistré une commande record par l'Iran de 100 avions ; Total a un permis d'exploitation sur ce qui serait probablement le plus gros champ gazier du monde ; Peugeot et Renault-Nissan devaient renouer avec des parts de marché très significatives en Iran.»

Considérant que la Chine et la Russie ne comptent pas subir ce «racket» américain, Hervé Juvin passe en revue les ripostes possibles pour les Européens et évoque les enjeux géopolitiques associés au nucléaire iranien.

Lire aussi : Washington se retire de l'accord nucléaire et promet de nouvelles sanctions contre l'Iran

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

2 commentaires

  1. Posté par hausman conrad le

    Mais quel a été le résultat brillant du Totor Macaron avec ses puissants discours aux USA ? Zéro fois nul !

  2. Posté par MTR le

    Normal, pas grave, on a l’habitude, la France étant l PRINCIPAL pays touché par les sanctions contre la Russie….quand on est CON, on est CON….

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.